Code de conduite de l'encadreur

Avant le départ

  • Un encadreur est désigné pour chacun des groupes.
  • Il s’assure d’être bien connu de tous les participants de son groupe.
  • Il est responsable du groupe de cyclistes sous sa direction (10 participants maximum).
  • Il voit à créer un deuxième peloton si le nombre de participants est supérieur à 10 ; dans ce cas, il s’assure qu’un deuxième encadreur de randonnée soit nommé pour le deuxième groupe.
  • Il rappelle les consignes du Club et les règles d’éthique importantes à suivre par les membres de son groupe :
    • Vitesse de croisière spécifique à son groupe.
    • File indienne en milieu urbain, sur les artères achalandées.
    • Arrêt complet aux feux de circulation.
    • Arrêt complet et prudence aux panneaux d’arrêt.
  • Il présente les nouveaux participants aux membres du peloton et facilite leur intégration en leur accordant une attention particulière.
  • Il s’assure que les pelotons s’engagent séparément à partir du point de départ.
  • Laissez aux muscles le temps de se réchauffer. Respectez une période de 10 à 15 minutes avant d’atteindre la vitesse de croisière


Sur la route

  • Il s’assure en tout temps qu’aucun cycliste n’est largué par le groupe.
  • Il fait stopper le groupe en cas de problème d’un membre (mécanique, crevaison, fatigue importante, malaise, etc.) et s’assure qu’on lui porte assistance.
  • Il s’assure du respect des consignes de groupes et du code de la route et de la sécurité routière.
  • Au besoin, il arrête le peloton pour signaler tout manquement grave aux consignes du Club et aux règles du code de la sécurité routière et invite ceux qui sont pris en défaut à les respecter.
  • Il s’assure de faire effectuer les relais, en tenant compte des conditions de la route.
  • Il s’assure que celui qui tire le peloton s’acquitte de ses tâches de :
    • Maintenir la vitesse du peloton ou un effort constant.
    • Signaler d’avance les hasards de la route (obstacles, poteaux, trous, voiture stationnée, etc.) et les changements de directions.
  • Il rapporte sans tarder les manquements graves au comportement et à l’éthique au conseil d’administration.